Palombe et Tradition > Palombe et Tradition - N°22 -PRINTEMPS 2009

Palombe et Tradition - N°22 -PRINTEMPS 2009
5.00 €
Ref : PT22
EN STOCK : Livraison en 48H
AJOUTER AU PANIER

SOMMAIRE

L’ÉCHO DES CABANES.
DOSSIER KLAUS
     La tempête frappe au cœur de la tradition
     Le grand Sud-Ouest meurtri dans son cœur et dans son âme
      « C’est une partie de notre vie qui s'en va »
      L’aide ne viendra pas des assurances
      « Il faut avoir le courage de repartir »
GENETIQUE - Palombe blanche
INDEX des articles parus dans les N°10 à 20
ELEVAGE - Construire la volière idéale
PALOMBE & RUGBY - Joël Bétous
Autour d’elles… je ne veux qu’ailes
GIFS -  Huit palombes  sous « surveillance rapprochée »
ETRANGER - Biset à la fronde
La tête dans le ciel…
ITALIE - La magie du Bois Mesola
LES RECETTES DU PALOUMAYRE
Infos sur les chenilles

 

 

EDITO

Klaus, dix ans après Martin, ça recommence

Nous avons bouleversé le contenu du magazine à la dernière minute à la suite de la catastrophe subie par tous les paloumayres du sud-ouest.

Alors que nous finissions à peine d'éponger les dégâts de la tempête de 99, ( 100 000 hectares ont été replantés dans le Médoc ) presque dix ans après, voilà que le ciel nous retombe sur la tête et les dégâts subis sont au-delà de ce que l'on peut imaginer. 300 000 hectares de forêt ont été dévastés dont un bon quart où il ne reste rien. L'ouragan Klaus, force 12 sur l'échelle de Beaufort, n'a donc pas laissé beaucoup de palombières debout, il a également tué 4 personnes par des chutes d'arbres.
Dans bon nombre de palombières tout est à refaire, s'il reste assez d'arbres pour remonter au même endroit.  Pour d'autres, il faudra trouver un autre lieu ou changer de technique, quitte à chasser au sol comme les « rouquetières ».
J'ai entendu plusieurs chasseurs parler de se regrouper sur un site commun pour bénéficier de ce qui reste d'une palombière, mais encore faut-t-il trouver le site, ce qui ne sera pas évident et les places seront chères.
Abasourdis, beaucoup d'anciens disent ne pas avoir le courage de remonter leur chasse et échafaudent déjà des plans pour aller chasser chez l'un ou chez l'autre. Les palombes qui les nargueront au prochain passage d'octobre risquent de leur soulever le cœur. Ne croyez pas qu'ils en resteront là, ils remonteront leur palombière, coûte que coûte, là ou ailleurs, à condition bien sûr qu'il reste quelques arbres pour chasser.
Par solidarité avec la population forestière, les chasseurs se sont mis tout naturellement à leur disposition. Si nous sommes chasseurs de palombes, nous n'en sommes pas moins citoyens et l'entraide a fonctionné à fond dans les petits villages landais. Habitués à manier la tronçonneuse, les paloumayres ont donné un coup de main pour dégager les routes et les chemins d'accès aux maisons.

Je souhaite bon courage à tous les « collègues » sinistrés, je sais que la passion est un moteur mais sera-t-il assez puissant pour se relever ?

Philippe Ducos, rédacteur en chef.

 
Il n'y a pas d'avis consommateur pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis