Palombe et Tradition > Palombe et Tradition - N°13 - HIVER 2006

Palombe et Tradition - N°13 - HIVER 2006
5.00 €
Ref : PT13
EN STOCK : Livraison en 48H
AJOUTER AU PANIER
SOMMAIRE


4 L’ÉCHO DES CABANES
10 INTERNET - Partagez vos points de « vues »
12 MIGRATION - Mais où sont passées les palombes ?
18 PALOMBE ET RUGBY - Régis SONNES, Landais au coeur fidèle
20 HIVERNAGE - Le mulching des résidus de monoculture
24 PASSION - Pierre Sempé : Pêcheur et chasseur
26 LES ARBRES - Le fomès
32 CALENDRIER
36 SOCIETE - Une maternelle porte son nom
38 Quelques éléments de réflexion - La coloration du plumage des palombes
40 SOCIETE - Une certaine idée de la chasse et de la nature
46 SANTE - Les dangers du plomb
48 ESSAI - Le nouveau BAÏKAL à un coup
51 La tête dans le ciel…
54 ITALIE - Et maintenant
56 LES RECETTES DU PALOUMAYRE
60 Un radar à palombes


EDITO :

Une campagne 2006 à oublier !


Voilà une nouvelle campagne qui s’achève, le « pompayé » ( repas de fin de chasse ) fut triste, on n’a pas ressenti l’émotion habituelle qui lance de nouveaux projets pour la prochaine saison.

On a démonté avec un sentiment d’inachevé, comme si on démontait à moitié saison en se disant : « Il va encore en passer ». Mais bon, on ne va pas non plus y rester jusqu’à Noël. Les habituelles hypothèses ont été avancées : il a fait trop chaud, les vents n’étaient pas bons, et puis, elles sont trop chassées, « tu parles, on les chasse maintenant avec des appeaux depuis le nord de la France ! » Alors curieux, j’ai repris les archives de la cabane depuis 1975, jamais on n’avait eu si peu de passage. Où sont passées ces palombes et va-t-il en passer encore ? C’est la question que tout le monde se pose en démontant. C’est le découragement habituel après une si mauvaise saison ! On n’est pas placé où il faut ! Là-bas il en passe beaucoup plus… Je connais un bois bien placé, en plein sur le passage, je vais essayer de voir le propriétaire…

Voici la rengaine que l’on entend après chaque mauvaise saison. Mais très vite, la passion prend le dessus sur le découragement et dans quelques mois, généralement autour du printemps, les projets fleurissent, extension de la cabane, un nouvel appeau par ci, un autre par là !

Mais la saison ne fut pas aussi mauvaise pour tout le monde, une frange de paloumayres placés sur le fameux couloir central ( frontière Gironde / Lot-et-Garonne, Langon, Bazas, Grignols ) ont vu beaucoup de palombes, l’image de la rivière qui se tarit chère à Pierre Verdet n’a jamais été aussi évidente, tant le flux des palombes s’est recentré sur le couloir traditionnel, une trentaine de kilomètres de large tout au plus.

Philippe Ducos, Rédacteur en chef

 
Il n'y a pas d'avis consommateur pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis