Palombe et Tradition > Palombe et Tradition - N°03 - ETE 2004

Palombe et Tradition - N°03 - ETE 2004
5.00 €
Ref : PT3
EN STOCK : Livraison en 48H
AJOUTER AU PANIER
SOMMAIRE

2 L’ÉCHO DES CABANES
4 DANS LE TEMPS, il y en avait plus…
5 CALENDRIER DES FÊTES DE LA PALOMBE
6 TRIBUNE LIBRE
8 INTERVIEW DU NOUVEAU PRÉSIDENT DU GIFS
10 HIVERNAGE DANS LE SUD-OUEST
12 HISTORIQUEles palombières au filet en "Amélia"
14 PALOMBE, RUGBY ET COURSE LANDAISE
16 TECHNIQUE - Où installer sa palombière
24 SÉCURITÉ - La préparation d’un arbre
28 PORTRAIT - Les inventions d’Elie Lhoste
30 ASTUCE : transformez vos pigeons en palombes
31 ENCART À DÉTACHER : Construire une boîte à maquillage
48 LÉGISLATION - 3 questions…
52 DOSSIER SANTÉ - Mortalité de pigeons maigres
54 CHIEN - Remplacer son vieux chien
56 ASSOCIATION - Ils veulent monter leurs filets
58 INTERNET - Le forum de palombe.com


EDITO :

Comme un frémissement d'ailes…

Depuis près de vingt ans, nous regardions impuissants, la chasse agoniser sous les coups d'une poignée d'extrémistes: la meute des faux écologistes outrancièrement médiatisés, celle des faux mages mais vrais politicards qui l'utilisaient à leurs fins personnelles, la troupe des viandards qui veulent chasser tout, partout et tout le temps. Le coup de grâce lui était administré, l'automne dernier, par l'arrêté "appelant" du 4 novembre 2003 : à l'initiative de la Fédération Nationale des Chasseurs qui organisait le casse cynégétique du millénaire : voler aux chasses traditionnelles le symbole de plusieurs siècles de savoir-faire, pour le brader aux enchères sur toute la France et créer un nouveau mode de chasse hybride, le tir au vol avec appelant, cet O.G.M. de la chasse génétiquement stérile.

Cependant, un paloumayre accroche toujours aux rares signes du soir l'espoir du lendemain. Nous assistons aujourd'hui à quelques soubresauts de la chasse moribonde. Le couple politique-chasse est en plein divorce. Les faux mages politiciens ont été expulsés de leur pylône régional ou général. A la dernière assemblée générale de Dordogne, département montré du doigt pour "détournement de chasse traditionnelle" car les postes de tir au vol avec appelants s'étaient multipliés sur cet axe de grand passage, les chasseurs ont été assez sensés pour interdire le tir au vol avec appelants. Paloumayres et tireurs au vol de là et d'ailleurs peuvent les en remercier. Car si vous doutez que le tir au vol tue non seulement la chasse en palombière mais le tir au vol lui-même, allez faire un tour dans les Pyrénées : on vous montrera la désertification des hauts-lieux du tir au vol de la palombe et les gémissements de tous ceux qui y ont investi des fortunes…, à fonds perdus.

Suffit-il de répandre cette interdiction sur toute la France ? A court terme, elle sauverait l'essentiel mais vaincre parce qu'on est les plus nombreux ou les plus forts n'apporte pas de vraie solution. Plus que vaincre, il faut convaincre et rien ne remplace la réunion et la discussion de toutes les parties autour d'une table. Il est vrai que trouver le compromis entre la nature de l'individu, ses pulsions comme ses passions et la culture héritée par toute une société rurale n'est pas chose facile. Soyons persuadés qu'il existe des chasseurs de bonne volonté assez tolérants pour balayer devant chaque porte et trouver sa place à chaque chasse. Plus que l'avenir de la chasse, le véritable enjeu est le devenir de la palombe, le seul, et dernier, gibier populaire encore chassé, malgré ses infidélités migratoires, par un grand nombre de porteurs de permis.

Philippe Ducos, Rédacteur en chef.




 
Il n'y a pas d'avis consommateur pour le moment. Soyez le premier à donner votre avis